Les médecins jurassiens discuteront de la grève fin mars

médecinsLes médecins jurassiens vont discuter, à la fin du mois prochain, de leur participation au mouvement de grève initié à Genève.
 
La grogne monte dans la profession. Deux raisons principales à cela: la baisse des tarifs des analyses de laboratoire, et la politique fédérale bloquée à Berne, en ce qui concerne les généralistes.
 
 
"Ca ne peut plus continuer ainsi!"
 
Le président de la société médicale jurassienne, le docteur Osterwalder, partage le ras-le-bol de ses confrères lémaniques. Selon lui, il est important que les médecins montrent qu’ils ne sont pas d’accord avec la politique actuelle.
La manière reste cependant à définir. Le docteur Osterwalder n’est personnellement pas convaincu qu’une grève unique serve vraiment à quelque chose, si ce n’est faire perdre un jour de travail au praticien et un jour de soins aux patients. D’autres actions devraient suivre, selon lui.
 
 
Une décision à la fin du mois de mars
 
La société médicale du Jura se réunira en comité lundi, puis elle tiendra son assemblée générale à la fin du mois prochain. Le sujet sera à l’ordre du jour. Jusqu’à présent, les médecins jurassiens étaient bien occupés avec le plan hospitalier cantonal.

Du côté de Genève, un jour de grève aura lieu le 24 mars. Les praticiens vaudois pourraient faire de même. /lb

Partager
Link
Météo