Les évènements au Tibet n'entament pas la collaboration sino-jurassienne

Le Gouvernement jurassien condamne les agissements de la Chine envers les Tibétains et en fera part où cela sera possible, mais il rappelle aussi que ce type d’intervention est du ressort de la Confédération.

Ce sont là les déclarations formulées ce matin à la tribune du Parlement jurassien par le ministre de l’économie Michel Probst. L’exécutif a été interpellé par une députée socialiste au sujet du non-respect des droits de l’homme dans ce pays. La représentante du PS voulait aussi savoir si l’Etat jurassien comptait remettre en cause les actions de partenariat entamées avec une province chinoise depuis 2005.

Non, lui a répondu Michel Probst qui a d’ailleurs souligné que les entreprises jurassiennes concernées par cette coopération étaient sensibilisées à la problématique des droits de l’homme. Le Jura sera d’ailleurs présent l’année prochaine en Chine à l’occasion d’un salon destiné à promouvoir l’exportation de produits finis. Une rencontre avec une délégation chinoise est d’ailleurs prévue prochainement.

En fin d’intervention, et en faisant allusion au déplacement en Iran de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, Michel Probst a posé lui aussi une question, tout en soulignant que comparaison n’est pas raison: la République d’Iran est-elle plus fréquentable que la Chine? /gk

Partager
Link
Météo