Des discussions animées autour de la santé des Ajoulots

Une interpellation de Serge Vifian a suscité des débats nourris mercredi matin au Parlement jurasssien. Intitulé «La santé des Ajoulots mérite mieux que la polémique», le texte revient sur les éventuels problèmes que pourrait soulever le transfert des lits de médecine aigüe et des soins continus du site de Porrentruy à celui de Delémont.
 
Le député radical a particulièrement mis l’accent sur des questions de sécurité. Il a proposé de geler ce déménagement le temps de concerter les médecins concernés. Il se rallie d’ailleurs à la proposition de certains d’entre eux qui souhaiteraient maintenir une douzaine de lits en médecine générale à l’Hôpital de Porrentruy.
Philippe Receveur, ministre en charge de la santé, tient à s’en tenir au calendrier. Selon lui, le plan hospitalier et les modifications qu’il a subies visent notamment à garantir la sécurité sanitaire. Il a également rappelé que les services doivent être organisés de façon à permettre leur financement.
 
Selon le ministre, les doléances du groupe de médecins ajoulots présentées mardi pourraient trouver leur réponse dans le renforcement des urgences prévu par l’Hôpital du Jura, dans le développement du centre de rééducation, et celui du service de réadaptation et de médecine physique.
 
Philippe Receveur se dit ouvert au dialogue avec le groupe de médecins. Une ouverture saluée par les groupes socialiste, démocrate-chrétien et radical. /iqu
Partager
Link
Météo