Les agrocarburants en question

L’opposition à l’importation d’agrocarburants à Delémont s’organise.
 
Un collectif créé il y a un mois a déjà recueilli 200 adhésions sans compter près de 800 soutiens enregistrés sur le réseau Facebook. Son objectif est clair : il ne s’oppose pas à la construction d’une usine dans la capitale jurassienne, mais il ne veut pas de l’importation de céréales en provenance de l’étranger.
 
Un moratoire de 5 ans
 
Le projet a déjà suscité une vingtaine d’oppositions et la demande de permis de construire est toujours pendante devant les autorités. Une résolution adoptée par le Conseil de Ville demande d’ailleurs que le conseil communal attende que les Chambres fédérales se prononcent sur un moratoire de 5 ans sur l’importation des agrocarburants et des matières premières servant à leur production.
 
Le Parlement jurassien saisi d'une motion mercredi
 
Une motion, à l’échelon cantonal, doit être traitée mercredi par le Parlement jurassien. Déposée par le groupe CS-POP-Verts, elle demande au Gouvernement jurassien de prendre les dispositions nécessaires, afin qu'il n'y ait dans le Jura aucune production d'agrocarburants à partir de végétaux cultivés dans ce seul but, et ce durant les 5 prochaines années.
 
L’Exécutif propose pour sa part le rejet de la motion. /gk
Partager
Link
Météo