La rigueur est déjà de mise pour les criminels étrangers dans le Jura

Le service jurassien de la population, qui exécute les renvois, nous a expliqué son fonctionnement, à une semaine de la votation sur l’initiative UDC dite des moutons noirs. Le texte de l’Union démocratique du centre demande le renvoi systématique des étrangers ayant commis un délit. A l’heure actuelle, le service jurassien de la population procède à un à deux renvois de ce type par année. Mais il affirme ne faire preuve d’aucun laisser-aller : « Les étrangers ayant commis des crimes graves sont renvoyés dès leur sortie de prison », affirme Jean-Marie Chèvre, le chef du Service.
« Pour le reste des délits, un examen rigoureux au cas par cas est mené. », selon ce dernier qui qualifie encore d’ « excessif » le terme de criminel utilisé dans l’initiative. /lba
Partager
Link
Météo