Les amorces d’atterrissages décollent dans le Jura

L’ILS 34 démarre aujourd’hui. Il s’agit du nouveau système d’atterrissage de l’Euroairport de Bâle-Mulhouse par le Sud. A partir d’aujourd’hui, les atterrissages par vent de secteur Nord s’amorceront sur le Val Terbi. Quatre mille à cinq mille avions passeront chaque année par ce couloir. Ce secteur est en bordure du Val Terbi. Montsevelier et Mervelier figurent tout à l’ouest de cette zone. Quand les atterrissages aux instruments seront impossibles, que les pilotes devront amorcer l’approche manuellement, ils survoleront le Val Terbi entier. Cela devrait représenter quatre cents à cinq cents vols par an. Le service des transports du canton du Jura a établi une commission d’observation. Elle sera chargée entre autre de veiller à ce que les conditions fixées soient respectées, notamment en matière de nuisances, d’heures et de fréquence de vols. Pro Val Terbi aura également les oreilles grandes ouvertes. L’association estime que l’ILS 34 portera atteinte à tout le canton. Seules les communes du Val Terbi ont eu leur mot à dire juridiquement puisque les avions circuleront à moins de 2000 mètres d’altitude. Mais comme ce niveau est fixée en fonction de celui de la mer et ne tient pas compte du relief, les Francs-Montagnards pourraient voir circuler des engins à 1000 mètres en dessus de leurs têtes. Seule différence avec le Val Terbi, les avions seront moins concentrés sur un couloir. Pro Val Terbi espère également qu’un représentant jurassien figure au sein de la Commission tripartite de l’Euroairport. Pour l’heure, aucun jurassien ne siège dans un comité décisionnel de l’aéroport. Pour les personnes qui souhaitent faire part de nuisances, des formulaires sont proposés sur www.provalterbi.ch /lc

Partager
Link
Météo