Le Jura Centre fait de la résistance

Les commerçants du centre commercial de Bassecourt ne veulent plus des ouvertures nocturnes du jeudi. Ils ont lancé une pétition pour que la nocturne de Bassecourt soit le vendredi soir, en lieu et place du jeudi. Les 1500 signatures nécessaires pour entrer en discussion avec les autorités communales devraient être recueillies d’ici ce samedi à 19h.
 
Imposées par les autorités communales en raison de l’entrée en vigueur cet été de la nouvelle loi sur les activités économiques, les nouveaux horaires ont entrainé une plongée vertigineuse du chiffre d’affaire des commerçants en fin de semaine. La clientèle du vendredi soir ne vient pas le jeudi soir.
 
Un peu moins de cinq ans après l’ouverture du plus grand centre commercial jamais construit dans le Jura, les autorités de Bassecourt s’étaient résignées il y a près de six mois à renoncer à la convention qui avait été établie en 2003 entre les commerçants du village et ceux du Jura Centre.
 
La nouvelle loi sur les activités économiques adoptée en votation populaire le 24 février et qui est entrée en vigueur le 1er août, impose aux localités, de choisir un seul jour pour une ouverture nocturne des magasins jusqu’à 21 heures. A Bassecourt, le choix des autorités s’explique notamment par la longue tradition des ouvertures nocturnes le jeudi dans le village, une tradition vieille de plus de 40 ans. /gk
Partager
Link
Météo