Au moins la moitié de la délégation jurassienne à l’AIJ sera modifiée

La délégation jurassienne à l’AIJ se renouvelle. Le gouvernement a fait parvenir un courrier aux membres de la délégation, ainsi qu’aux partis politiques pour les encourager à proposer de nouvelles candidatures. Certains groupes doivent encore faire parvenir leur liste de candidats, mais il apparaît pour l’instant que la moitié de l’actuelle délégation ne souhaite pas poursuivre l’aventure au sein de l’Assemblée Interjurassienne.

Démission de Jean-Louis Berberat

C’est le cas notamment de Jean-Louis Berberat. Le citoyen de Lajoux évoque la longueur de son mandat, onze ans déjà, son âge, mais surtout une période propice avec la fin d’une étape marquée par le rapport final de l’AIJ et les séances interactives. Ce sont d’ailleurs les discussions parfois animées autour de ce rapport qui lui laisseront les souvenirs les plus mémorables.

Difficulté en vue pour la nouvelle délégation

Pour lui, un apport de sang neuf au sein de la délégation sera bénéfique. Il s’attend toutefois à ce que les nouveaux délégués aient besoin d’un certain temps d’adaptation, en particulier face à une délégation bernoise dont la position a tendance à se durcir. Il s’agira d’œuvrer à trouver les consensus indispensables pour arriver à des résultats.

Quant à évoquer le candidat idéal, Jean-Louis Berberat imagine une personne disponible, qui connaît bien la question jurassienne. Faire partie du parlement jurassien serait aussi un plus, parce que la fonction permet d’être tenu au courant de nombreux dossiers et de prendre position en toute connaissance de cause.

La nouvelle délégation jurassienne à l’AIJ sera désignée par le gouvernement fin février ou début mars. /iqu

Partager
Link

Galerie photos liée

23.06.2009
Météo