Une manif peut en cacher une autre

Les employés de CFF cargo sont descendus dans la rue hier à Berne. Une manifestation de 4'000 personnes qui a quasiment éclipsé une autre manifestation, celles des céréaliers.

Ils étaient pourtant plus de 600 devant l’Office fédéral de l’agriculture pour dénoncer le système de protection des prix à la frontière pour les céréales panifiables.

Le projet de l'OFAG fait perdre au producteur 4 francs par 100 kilos de céréales, alors que le consommateur ne réalise qu’une économie annuelle de 2 francs seulement.

De plus, les céréaliers entendent profiter, du moins en partie, de la hausse des prix des céréales sur le marché mondial.

Si la manifestation n’a pas eu l’impact médiatique souhaité, les responsables estiment qu’ils ont été entendus par les dirigeants de l’OFAG. «A voir s’ils vont nous écouter» a déclaré Jean-Marc Nagel, le représentant jurassien à la fédération suisse des producteurs de céréales.

Dans le cas contraire, d’autres actions pourraient être menées. /fq

Partager
Link
Météo