Les modifications du plan hospitalier continuent de faire des remous

Des séances d’information ont récemment été organisées sur les 3 sites de l’Hôpital du Jura, dans le but d’informer les collaboratrices et collaborateurs de l’hôpital, au sujet du Centre de rééducation du site de Porrentruy, et des modifications du plan hospitalier. La dernière en date avait lieu hier à Saignelégier.
 
Le Dr Philippe Wacker, qui s’élève depuis le début contre ce plan, souhaitait assister à la séance. Il a été prié de partir. Il a décidé de déposer plainte contre le président du Conseil d’administration de l’Hôpital, Marc Chappuis. Explications.
 
A 16h30 hier, le Dr Philippe Wacker, de Bure, s’est présenté au Foyer des Marguerites à Saignelégier, pour assister à la séance d’information qui devait s’y tenir. Il comptait en apprendre davantage sur ce que les modifications du plan hospitalier impliqueraient pour le site de Saignelégier.
 
Lorsque le président du Conseil d’administration, Marc Chappuis, qui devait diriger la séance, est arrivé sur place, il a demandé au docteur de sortir, en expliquant que l’invitation ne s’adressait qu’aux collaboratrices et collaborateurs de l’H-JU. Il a déclaré que la séance n’aurait pas lieu en présence du visiteur surprise.
 
Philippe Wacker a refusé de s’en aller, déclarant qu’il faudrait appeler les gendarmes pour l’évacuer de force. Il ajoute qu’ils ont «failli en venir aux mains», ce que réfute Marc Chappuis. Toujours est-il que le président du Conseil d’administration, accompagné des gens déjà présents dans la salle, à savoir les deux personnes en charge de préparer la réunion, a organisé la séance dans une autre salle, à laquelle le Dr Wacker n’avait pas accès. C’est finalement sans lui que s’est tenue la séance.
 
Au lendemain de cette histoire qu’il qualifie d’«abracadabrante», Philippe Wacker a décidé de déposer plainte contre Marc Chappuis, en sa qualité de président du Conseil d’administration de l’hôpital, pour lui avoir refusé l’accès à cette séance. Selon lui, il était dans son droit de participer. Contacté ce matin, Marc Chappuis insiste sur le fait que cette séance s'adressait au personnel uniquement, et que le Dr Wacker n'en fait pas partie. Il estime que tout ceci est «ridicule». /lbe
Partager
Link
Météo