Une cloche mystérieuse à Courrendlin

Mais d’où vient la cloche numéro 4 de l’église de Courrendlin ? L’objet a été remis à sa place dans le clocher de l’édifice vendredi matin, après avoir été rénové en Allemagne, puis béni. Mais il gardera éternellement le secret de sa provenance.
 
Lors du démontage l’année passée, on a constaté que la cloche n’était pas datée ni signée. Des experts ont estimé qu’elle avait été fondée au 15e ou au 16e siècle, peut-être en Franche-Comté. Or, l’église de Courrendlin date de 1756 ! Toutes les recherches sur sa provenance et son installation sont restées vaines. Du coup, les experts ont été réduits à faire des hypothèses.
 
La cloche aurait pu être placée à la vielle église de Saint-Barthélémy, entre Courrendlin et Courroux, puis déplacée à l’achèvement de la nouvelle église. Elle aurait aussi pu être installée dans la tour du milieu du village, qui aurait pu servir de relais pour appeler les paroissiens aux cérémonies. D’autres hypothèses ont été relevées, mais les historiens n’ont absolument aucune certitude. La cloche va donc garder ses secrets.
 
Ornée d’une citation latine – «Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie parmi les femmes» – et du portrait de quelques saints et autres personnages, la cloche a donc été bénie vendredi à son retour d’Allemagne, où elle a fait une cure de rajeunissement. Elle a ensuite retrouvé sa place dans le clocher. Le mystère demeure… /rch
Partager
Link
Météo