L’ascenseur du Vorbourg devant le Tribunal fédéral

L’installation d’un ascenseur au Vorbourg fait l’objet d’un recours au Tribunal fédéral. La bourgeoisie de Delémont avait lancé un projet pour que les personnes handicapées puissent accéder à la chapelle sur les hauteurs de la capitale. Fin juillet, le tribunal administratif jurassien avait rejeté un premier recours de Patrimoine suisse et de l'Association suisse des paralysés.
 
Les deux associations n’en sont pas restées là. Selon nos informations, elles portent le dossier devant la plus haute instance judiciaire du pays. Le projet est attaqué sur deux fronts : la défense du patrimoine et la discrimination face aux handicapés.
 
 
Un paysage dénaturé, des handicapés discriminés
 
Sur le premier front, on retrouve la section jurassienne de Patrimoine suisse. Pour elle, l’impact sur le paysage est réel et le site sera malmené. Le rocher devrait être irréversiblement percé pour laisser passer l’élévateur. La chapelle serait également touchée dans sa substance historique puisqu’un mur serait percé à l’entrée.
 
L’Association suisse des paralysés fait également recours. Elle estime que le projet de transformation présenté par la bourgeoisie ne correspond pas suffisamment aux besoins des personnes handicapées. Une entrée spéciale à la chapelle leur serait destinée. Le fait de ne pas pouvoir emprunter l’entrée normale pourrait être vu comme une discrimination, non souhaitée par la loi sur les handicapés.
 
Un contre-projet a été proposé par les recourants. Celui-ci ne porterait pas atteinte au paysage, ne discriminerait pas les handicapés et serait moins couteux.
La bourgeoisie de Delémont a pris acte de ce recours, mais n’a pas souhaité le commenter pour l’instant. /cad
Partager
Link
Météo