L’élevage du Franches-Montagnes au cœur d’un nouveau scandale

Une nouvelle affaire secoue le monde de l’élevage du Franches-Montagnes. Selon nos informations, les responsables de la FSFM ont découvert une jument, dont les tests de paternité ne correspondent pas au certificat d’origine.
L’affaire risque de faire grand bruit puisque cette jument a eu une importante descendance.
 
 
Des doutes qui se sont vérifiés
 
Tout est parti d’un constat: la couleur de la robe de cette jument ne pouvait pas correspondre génétiquement à la filiation. Des prises de sang ont été effectuées. Elles ont confirmé ces doutes: l’étalonnier a donc sailli la jument avec un autre étalon que celui inscrit dans le carnet d’élevage, sans le dire. Selon les éleveurs, il s’agit d’une faute grave, elle met en doute la qualité de l’élevage du Franches-montagnes.
 
Cette jument a eu cinq descendants qui, eux-mêmes, ont eu plusieurs descendants. En tout plusieurs dizaines de chevaux pourraient être concernés par cette affaire.
 
 
D’autres chevaux sont soupçonnés
 
Les responsables de la FSFM tentent de trouver qui sont les fautifs, ils n’ont pas souhaité en dire plus pour le moment.
Selon nos informations d’autres juments sont dans le collimateur de la FSFM.
 
Cette nouvelle révélation s’ajoute à l’affaire de Glovelier. Lors du concours de sélection des étalons, ce printemps, les responsables avaient découvert que le deuxième lauréat n’avait pas les bons papiers. /fq.
Partager
Link
Météo