La patente sur les auberges devrait diminuer

Illogisme, incohérence et injustice… Trois mots pour résumer le sentiment du député radical Jean-Marie Mauron, auteur d'une motion visant à l'abolition de la taxe perçue en matière de patente d'auberge.
 
Selon lui, la suppression de cet impôt constituerait non seulement une reconnaissance de la profession mais aussi un signe tangible d'encouragement. Le canton du Jura est le seul canton suisse qui détermine l'impôt sur la patente d'auberge en fonction de la valeur locative de l'établissement exploité. Dans un vibrant plaidoyer, il a notamment rappelé l'importance sociale d'un restaurant dans la vie d'un village. Il veut une solution équitable et d'encouragement pour les aubergistes.
 
Le Gouvernement souhaite transformer la motion du PLRJ en postulat. Le ministre de l'Economie, Michel Probst, partage les préoccupations du motionnaire. Mais il a rappelé ce matin que la suppression de la taxe entrainerait un manque à gagner pour l'Etat de 400 à 450 000 francs par année. Ce montant est affecté à la surveillance des établissements concernés en matière d'hygiène par exemple, mais aussi à la formation des apprentis, à la formation continue ainsi qu'à des manifestations de promotion des métiers de bouche sans oublier l'amélioration de l'offre touristique.
 
Le Gouvernement propose plutôt de revoir à la baisse le montant de la taxe et de redéfinir son mode de calcul. Michel Probst s'est d'ailleurs engagé à traiter ce dossier dans les meilleurs délais, mais il a demandé que la motion soit transformée en postulat.
 
Demande acceptée par le motionnaire après le passage à la tribune des groupes parlementaires qui, à l'exception du représentant du CS-POP-Verts, ont tous été applaudis par les restaurateurs qui assistaient au débat. Pour sa part, Rémy Meury, s'il a reconnu l'importance de la branche, a tout de même dénoncé certains manquements dont souffre la profession.
 
Une cinquantaine d'hôteliers et de restaurateurs avaient offert café et croissants aux députés en les accueillant ce matin devant l'Hôtel du Parlement. /gk
Partager
Link
Météo