Le PLRJ joue avec le feu et brûle les doigts du centre

Avec Dominique Baettig de l’UDC et le socialiste Jean-Claude Rennwald, la donne est bouleversée au Conseil national. Le PDC perd son siège. Un siège qu’il possédait depuis 20 ans.

Commentaire

Ce n’est pas une surprise, c’est un véritable cataclysme. L’UDC qui –dans le Jura - représente 13.6% des suffrages (à peine plus d’un électeur sur dix) aura son représentant à Berne. En l’occurrence Dominique Baettig.

Par quel miracle? Et bien par celui de l’apparentement. Les radicaux se sont alliés aux démocrates du centre pour piquer un siège à la gauche. Mauvais calcul.

Non seulement le PLRJ n’a pas réussi à placer l’un des siens à Berne, pire, pris à son propre piège, il offre un cadeau inattendu, inespéré à l’UDC, un fauteuil à Berne.

Certes, le PLRJ n’est pas le seul coupable, le PDC lui aussi doit entamer une réflexion. Il a sous-estimé ses adversaires, tous ses adversaires. Son électorat s’est démobilisé, les voix se sont éparpillées. Aujourd’hui, c’est tout le centre jurassien qui a la gueule de bois. /Florent Quiquerez

Partager
Link
Météo