Pour la première fois, un UDC jurassien est élu sous la coupole fédérale

BaettigL’UDC obtient 13,6% des voix au National, mais elle peut décrocher un siège grâce à son apparentement avec le PLRJ qui n’atteint que 13,4%. A eux deux, ces partis obtiennent 27% des suffrages, ce qui les placent deuxième derrière le PS, qui atteint presque 37%. Conséquence: le PDC ne termine que troisième avec 25% et perd donc son siège au national alors qu’il était encore en tête il y a quatre ans. Le PCSI n’est que le 5ème parti du canton avec 11% des suffrages.

A l’arrivée, l’UDC Dominique Baettig est donc élu, même s’il n’arrive que 8ème avec 2312 suffrages. Il siègera en compagnie du socialiste Jean-Claude Rennwald qui a senti passer le vent du boulet. Avec 6679 suffrages, il ne devance son colistier Pierre-Alain Fridez que de 19 voix. Le PDC Gérald Schaller arrive au troisième rang avec 5659 voix devant son colistier Gérard Meyer. Ensuite les écarts se creusent: le radical Germain Hennet est cinquième avec 2805 suffrages, puis dans un mouchoir de poche les deux PCSI Jean-Luc Portmann et Vincent Wermeille.

Au Conseil des Etats, la surprise est venue d’Anne Seydoux-Christe. Avec 6322 suffrages, elle éjecte la sortante Madeleine Amgwerd qui compte 330 voix de retard. L’autre élu aux Etats, c’est le socialiste Claude Hêche qui réalise le meilleur score du jour: 7965 suffrages. Le PSJ jubile après la déroute de l’an dernier lors des élections cantonales. Il est bel et bien le parti le plus fort du canton du Jura. /cg + gk

 Toutes les réactions en vidéo ici.

Partager
Link
Météo