Courroux ne veut plus de violences lors de sa fête

Les violences ont terni la fête de Courroux 2009. Afin de remédier aux problèmes croissants liés aux brutalités et à l’alcool, autorités communales et sociétés réunies unissent leurs forces.
 
Elles mettent sur pied un groupe de travail composé d’élus communaux, des représentants de la police et des sociétés locales.
Il s’agira pour ce groupe d’être non seulement réactif, mais proactif. Il planchera sur les mesures à prendre pour améliorer la prévention et la sécurité. Chaque acteur de la fête doit être responsabilisé, selon le maire, Yann Barth. Le premier jet d’une charte, inspirée de celle mise sur pied pour la Braderie de Moutier, sera soumis aux sociétés lors de leur réunion du 3 novembre. Et afin d’éviter que la fête ne soit qu’un débit d’alcool, une amélioration de l’animation est envisagée.
 
Une première approche de solutions concrètes devrait être constituée d’ici février. /iq
Partager
Link
Météo