Le tribunal de Porrentruy se penche sur l'affaire de braconnage

Quatre personnes comparaissent cette semaine devant le tribunal de 1ère instance de Porrentruy. Les prévenus sont accusés d’avoir abattu illégalement quelque 200 têtes de gibier.

Parmi les accusés, il y a deux frères. L’un était garde faune auxiliaire au moment des faits. Il dit n’avoir jamais agi illégalement. Il a bien consigné des bêtes abattues dans un carnet de notes, mais uniquement des faits d’armes d’un membre de sa famille décédé depuis. Il ne l’a pas dénoncé. Concernant l’ordinateur retrouvé avec des listings de bêtes abattues, il affirme que c’est son frère qui l’a utilisé.

Le frère lui ne dément pas. Accompagné d’un avocat commis d’office qui lui a été attribué il y a quelques jours, il assume. Dans une lettre il avoue avoir braconné. Il affirme que son frère avait menacé de le dénoncer, et que pour se venger il a tenté de l’impliquer en compromettant son ordinateur.

Le canton du Jura, en tant que partie plaignante, demande plus de 140'000 francs d’indemnités. Le jugement est attendu pour vendredi. /ca

Partager
Link
Météo