Claude Béglé à Delémont pour une conférence-confidence

Claude béglé«Je suis un peu Hiroshima, un jour après». La déclaration vient de Claude Béglé. Le désormais ex-président du Conseil d’administration de la Poste a donné une conférence jeudi à Delémont, dans le cadre d’un séminaire de Gastrosuisse.

Il a raconté comment les choses se sont passées dès sa nomination, jusqu’à sa démission du Géant jaune, en passant par la cabale médiatique et politique qui l’ont touché. Plusieurs noms ont été posés sur la table, dont celui de l’ancien porte-parole du Conseil fédéral, Oswald Sigg. «Il ne s’en est pas caché, c’est pour cela que je le dis. Sa partenaire travaillait à la Poste. Lorsque son contrat de travail a été rompu, il était très en colère. Je ne souhaite toutefois salir personne», note Claude Béglé. " Plusieurs phénomènes m'ont poussé vers la sortie : une opposition de l'ancienne garde de la Poste à mes idées, couplée à une campagne de diffamation médiatique, puis à une affaire politique."
 
Parlant simple et précis comme à son habitude, le Vaudois a conquis son auditoire, qui lui a réservé une standing ovation à son entrée et sa sortie de salle. Il ne sait pas encore ce qu’il fera à l’avenir. Il parle de quelques jours en famille, un peu de repos, mais ne se voit pas inactif, «comme un nain de jardin».  /lba
Partager
Link
Météo