Des maires à élire dans quatre communes

Dans quelques heures, nous saurons qui seront les nouveaux maires de Rossemaison, de Haute-Ajoie, de Porrentruy et de Delémont.
 
Après 56 ans de règne socialiste, le chef-lieu jurassien - Delémont - peut basculer à droite. Situation inverse à Porrentruy où le PCSI pourrait créer la surprise en prenant une mairie historiquement toujours à droite.
 
Delémont pourrait passer à droite
 
Candidat de dernière minute, l'ancien ministre et conseiller national PDC Pierre Kohler a réalisé un raz-de-marée au 1er tour, laissant loin derrière Gilles Froidevaux. Rien n’est joué, mais si le maire socialiste est réélu cet après-midi, c’est qu’il a su rallier les voix de la gauche alternative, du PCSI et mobiliser tous les abstentionnistes de gauche. Ca va être difficile, mais cela reste possible.
 
Situation kafkaïenne à Porrentruy
 
A Porrentruy, la situation est pour le moins rocambolesque avec le socialiste François Laville, candidat malgré lui. Une situation qui pourrait servir les intérêts du maire sortant, le PDC Gérard Guenat. Talonné par Thomas Schaffter du PCSI au premier tour, Gérard Guenat pourrait s’en sortir, favorisé par une triangulaire. Combien de bulletins socialistes seront déposés dans les urnes? Difficile de le savoir. Mais l’élection pourrait se jouer à quelques voix près.
 
Suspense aussi en Haute-Ajoie et à Rossemaison
 
En Haute-Ajoie, la candidate du PDC Sabine Lachat en découd avec, le sans parti, Michel Baconnat. Ils étaient au coude à coude au premier tour, séparé par 9 voix seulement.
A Rossemaison, le duel oppose Nelly Aegerter à Matteo Cretti, tous deux sans parti. /fq
Partager
Link
Météo