Les erreurs d'ascendances des juments FM limitées

Un taux d’erreur de 1,5%. Tel est le résultat du contrôle d’ascendance effectué sur les juments lors des tests en terrain. La FSFM, la Fédération suisse d’élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes, est plutôt rassurée.
Il y a 10 cas d’erreurs d’ascendance sur les 700 juments de 3 ans de race des Franches-Montagnes testées par un laboratoire spécialisé. C’est ce que communique la FSFM. La fédération estime que c’est trop, mais se dit tout de même plutôt satisfaite de l’ampleur limitée de ces résultats, après avoir craint le pire il y a quelques mois. Les propriétaires actuels des 10 juments seront avertis des résultats avec les conséquences pour leurs chevaux.
 
Dispositions pour éviter d'autres erreurs
 
Une ascendance fausse est considérée comme inconnue. La jument se verra pourvue d’une identité pour cheval de croisement. Les détenteurs auront la possibilité de faire recours et donc de prouver la vraie ascendance de leur animal. Selon la gravité, une sanction peut être prononcée à l’encontre du propriétaire.

Pour prévenir l’apparition de nouveaux cas à l’avenir, la Fédération suisse d’élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes a pris des mesures. Elle a adopté un règlement de contrôle des ascendances de 3 types. Les chevaux qui entrent dans l’élevage, les candidats-étalons et les bêtes qui font l’objet d’un doute sont désormais analysées. /rce

Partager
Link

Galerie photos liée

08.01.2016
Météo