Duel à Porrentruy après le retrait de François Laville

La surprise est de taille au surlendemain du 1er tour des élections à la mairie de Porrentruy. François Laville se retire. Arrivé seulement 3e dimanche après-midi, le candidat socialiste laisse le champ libre au maire sortant, le démocrate-chrétien Gérard Guenat, et le candidat du PCSI, Thomas Schaffter.

Les socialistes de Porrentruy réunis hier soir à huis-clos ont pris cette décision parce qu’ils estiment que leur candidat n’a aucune chance de remporter une triangulaire qui aurait privilégié le maire sortant. En revanche, le PS ne donne pas de consigne de vote.
 
Une logique mathématique
 
Les données du problème étaient claires après le retrait du radical François Valley. Une élection avec 3 candidats aurait sans aucun doute privilégié le maire sortant Gérard Guenat. De cela, le PS et le PCSI en étaient parfaitement conscients. C’est sans doute la raison qui les a fait se rencontrer hier après-midi afin d’élaborer une stratégie censée pouvoir barrer la route au démocrate-chrétien et empêcher sa réélection.
 
Arrivé 2e lors du 1er tour, Thomas Schaffter a rencontré en personne le comité directeur du Parti Socialiste de Porrentruy. Le candidat du PCSI qui a progressé par rapport à il y a 4 ans s’est dit persuadé qu’il pouvait battre Gérard Guenat. Certes, on est revenu lors de la discussion sur de vieilles rancunes comme celle d’il y a 8 ans lorsque Laurent Schaffter n’avait pas renoncé au 2e tour empêchant l’ancien ministre François Mertenat de combattre seul le démocrate-chrétien sortant d’alors, Hubert Theurillat.
 
Mais la donne a changé. Les deux formations ont souvent travaillé main dans la main au cours de la présente législature. Thomas Schaffter n’aura pas dû attendre longtemps l’issue de la réflexion menée au PS. L’annonce du retrait des socialistes est tombée alors que la séance du PCSI en vue du 2e tour venait tout juste de se terminer. 
 
PS et PCSI main dans la main pour sauver la mairie de Delémont ? 
 
En coulisse, on murmure que le geste des socialistes de Porrentruy à l’égard du PCSI, même s’il n’y a pas d’appui formel et surtout de consigne de vote, que ce geste pourrait bien en entraîner un second dans l’autre sens à Delémont cette fois. Le maire sortant Gilles Froidevaux pourrait compter alors sur l’appui du PCSI afin de sauver son siège face au démocrate-chrétien Pierre Kohler, arrivé en tête lors du 1er tour. /gk
Partager
Link
Météo