L’ancien député-maire de Boécourt au tribunal

Il comparait depuis ce matin devant le Tribunal correctionnel à Porrentruy pour abus de confiance qualifié et faux dans les titres, commis dans l'exercice de fonctions publiques. L’ancien élu radical a soustrait à plusieurs reprises de l’argent à la bourgeoisie de Montavon. Ces infractions ont été commises entre 1995 et le 19 mai 2005, date à laquelle l’affaire avait été rendue publique. Le montant des malversations financières qu’on reproche à l’ancien caissier atteint près de 360’000 francs.

Compte-rendu d’audience

Pendant près de 2 heures et demi, le Président du Tribunal, Pierre Lachat, a voulu comprendre comment cet ancien député-maire en est arrivé à comparaître devant lui. On peut presque parler d’une histoire banale. Le prévenu quitte son emploi pour se mettre à son compte. L’affaire ne tourne pas, il n’arrive plus à subvenir aux besoins de sa famille et pour y parvenir, il utilise simplement le compte de chèque de la bourgeoisie de Montavon dont il en est le caissier pour payer ses propres factures. Comme le relèvera l’expert comptable, la méthode utilisée pour détourner plus de 350'000 francs par le prévenu «ne relève pas de hautes études». Il s’étonne même que les vérificateurs des comptes de la Bourgeoisie de Montavon n’aient pas remarqué ces stratagèmes. Lors de l’audience, l’accusé a répondu aux questions et s’est excusé auprès des personnes lésées. Des tractations sont en cours pour trouver un arrangement financier entre les parties. Le jugement est attendu en fin de journée. /pb

Partager
Link
Météo