Une bouteille à encre à Porrentruy

Le second tour des élections à la mairie de Porrentruy continue de susciter la discussion malgré l’annonce du retrait de François Laville. La section locale du Parti socialiste avait déposé sa liste hier matin et le retrait de son candidat annoncé hier soir n’est pas possible, selon le Service des communes.

Ce dernier explique que l’ordonnance sur les élections communales stipule que «la candidature une fois signée ne peut plus être déclinée». Un candidat à la mairie de Rossemaison en a déjà fait l’expérience lors du 1er tour. Selon le Service des communes, seul le Conseil municipal de Porrentruy est habilité à accepter le retrait.

Du côté du PS à Porrentruy, on conteste l’interprétation de l’administration cantonale en invoquant un autre article, qui stipule qu'un candidat au 1er tour a le droit de se retirer au second tour. Selon l'interprétation de certains juristes, cités par le président de la section Julien Loichat, il serait possible dès le premier tour déjà de retirer une candidature, pour autant que le délai de dépôt des listes ne soit pas échu. Aucune jurisprudence n’existe en la matière, et les socialistes souhaitent en discuter cet après-midi avec le Service juridique de l’Etat. Julien Loichat espère que la bonne foi permettra de régler cette affaire. Il explique encore que la volonté exprimée hier soir de retirer le candidat socialiste est maintenue.
 
En fin de compte, c'est donc au Conseil municipal de Porrentruy de dire s'il accepte ou non le retrait de François Laville. Décision contre laquelle un recours pourrait être déposé. /gk + lbe
Partager
Link
Météo