Le Parlement jurassien valide les mesures de contraintes de Christoph Blocher

Acceptée de justesse en 1ère lecture par 25 voix contre 23, la modification de la loi d’application des mesures de contrainte en matière de droit des étrangers a reçu l’aval du Parlement jurassien en 2e lecture par 31 voix contre 25.

De nombreux députés ont réitéré leur volonté de ne pas voir le Parlement jurassien partager la paternité de mesures voulues par l’ancien conseiller fédéral Christoph Blocher et votées par le peuple suisse en septembre 2006. «Ce refus doit être considéré comme un signe fort à l’égard de la Confédération» a-t-on entendu à la tribune du Parlement jurassien, «charge au Gouvernement jurassien de s’atteler à élaborer et à mettre en œuvre une loi plus humaine» ou encore «ces mesures doivent être écartées parce qu’elles sont humiliantes et indignes de notre état de droit. Il est temps aujourd’hui de dire stop! ».

Le Gouvernement jurassien a pour sa part rappelé qu’en cas de refus, c’est la loi fédérale qui s’appliquerait et qu’elle ne serait pas atténuée par une loi d’application cantonale qui se voulait dans l’esprit pas plus sévère que ce qui est déjà appliqué dans le Jura. Pour un député radical, «refuser la loi d’application telle que proposée aurait été se tirer une balle dans le pied». /gk

Partager
Link
Météo