Les tarifs des crèches doivent respecter certains principes

Le Parlement a accepté un postulat du député Rémy Meury du groupe CS-POP-Verts qui demande au Gouvernement d’étudier l’adoption de quelques principes fondamentaux en matière de tarification pour les crèches dans le Jura.

Parmi ces principes figurent notamment la progressivité des tarifs en fonction des revenus, l’uniformisation des pratiques sur l’ensemble du territoire jurassien et l’idée que le tarif appliqué pour le premier enfant ne doit pas dépasser l’équivalent d’une allocation pour enfant jusqu’à un niveau de revenu à définir.

Rémy Meury a profité de son intervention à la tribune pour dénoncer certaines aberrations du logiciel qui permet aux crèches de facturer la garde des enfants. Cet outil mis en place par le canton ne prend pas en compte les jours fériés et surtout la durée des vacances qui peuvent varier selon les crèches. Rémy Meury craint un mouvement hostile de la part de parents fâchés ou responsables de crèches qui ne portent aucune responsabilité dans ce dossier.

Le ministre de l’action sociale Philippe Receveur a pris acte des déclarations de Rémy Meury et a rappelé que le Gouvernement ne s’oppose pas au postulat. Pour le surplus, il laisse au groupe de travail mandaté par l’Etat le soin de faire en sorte de régler les différents problèmes qui persistent. /gk

Partager
Link
Météo