Les travaux En Dozière à Delémont peuvent commencer

L'effet suspensif partiellement levés contre le plan spécial "En Dozière" à Delémont. Décision prise lundi par le président de la Cour administrative du Tribunal cantonal jurassien et communiquée jeudi matin. Pierre Broglin estime que les griefs des recourants se rapportant à l'inclusion de leurs parcelles en zone inondable sont dénués de chances de succès. L'intérêt public à commencer sans tarder les travaux est prépondérant.

Protéger Delémont
 
Le projet contesté prévoit notamment d'augmenter le gabarit de la Sorne pour protéger la ville de Delémont. Les travaux prévus par le plan spécial consistent en particulier en l'abaissement de la digue en rive droite ainsi que la stabilisation des berges du camping en rive gauche.Certaines terres agricoles se trouveront alors inondées tous les cinq à dix ans. Des restrictions à l'exploitation agricole sont également prévues. Ces intérêts privés ne l'emportent toutefois pas sur l'intérêt public à une réalisation dans les meilleurs délais. La situation actuelle est en effet préoccupante, ainsi que les inondations d'août 2007 l'ont mis en évidence. Les berges de la Sorne en particulier sont en mauvais état et la digue pourrait se rompre en cas de fortes crues, provoquant par ce phénomène brutal non seulement des dégâts matériels de plusieurs dizaines de millions de francs, mais mettant également en péril des vies humaines. Dès lors, pour des motifs liés à la sécurité publique, il est important que les travaux qu'implique l'adoption du plan spécial puissent commencer sans attendre l'issue de la procédure de recours, d'autant que celle-ci pourrait encore durer plusieurs mois. Il se justifie dès lors de retirer partiellement l'effet suspensif aux recours, les restrictions d'exploitation aux terres agricoles prévues par le plan spécial devant toutefois encore être examinées plus précisément dans le cadre de la procédure de recours. /rce+comm
Partager
Link
Météo