Le Jura repart en croisade contre le feu bactérien

Une campagne de contrôle des plantes sensibles au feu bactérien débute en ce moment. Elle a pour but de repérer les spécimens malades et de les éliminer pour empêcher la maladie de s’implanter dans le canton. Cette année semble plus calme que 2007. Seules deux communes sont touchées jusqu’à présent. Il s’agit de Courtételle (1 cognassier et 3 pommiers) et Rossemaison (1 aubépine).

Parmi les plantes hôtes du feu bactérien, on trouve les arbres fruitiers comme les pommiers, les poiriers et les cognassiers, certaines plantes sauvages telles que l’aubépine, le sorbier, l’alisier et le néflier ainsi que des plantes ornementales, comme le cotonéaster. Des cotonéasters que la Station phytosanitaire cantonale recommande d'arracher. Ils jouent un rôle de relais dans la propagation du feu bactérien.

Toute personne observant une plante suspecte est tenue de l'annoncer auprès de la Fondation rurale interjurassienne à Courtemelon au 032 420 74 20. /rc

Partager
Link
Météo