Le PDC, parti en crise?

Au lendemain des élections fédérales qui ont vu les démocrates chrétiens jurassiens se faire éjecter du Conseil national, l’heure est au questionnement et à l’autocritique. Le PDC Jura est-il malade…

L'analyse de Florent Quiquerez.

En tous cas, le PDC Jura souffre de ce qui devrait faire sa force, à savoir sa position centriste. Aujourd’hui le parti est divisé. D’un côté ceux qui souhaitent rester au centre de l’échiquier politique. A l’image du PDC Suisse et de sa devise «au centre toute»: ca a marché côté national, (plus trois sièges) , ça a marché aussi pour Anne Seydoux.

De l’autre côté, ceux qui estiment que la place des démocrates chrétiens est sur la droite de l’échiquier et qui veulent déplacer le centre de gravité du parti plus près de celui des radicaux. La liste du district de Porrentruy au Parlement jurassien était de cette tendance et elle a fait un carton.

Les premiers sont prêts à écrémer le parti de ses membres les plus à droite: prendre le risque de perdre des électeurs, mais avoir un message clair.

Les autres veulent aller récupérer les voix égarées du côté radical et UDC. Ils n’hésiteront pas à adapter leur message en conséquence.

Entre ces deux fronts, la présidence a toujours cherché le compromis. Aujourd’hui la claque affligée au PDC Jura l’oblige à se remettre en question.. Il y a une chose sur laquelle les deux bords sont d’accord. Il faut revoir l’équipe dirigeante et la ligne du parti. Une réflexion entamée il y a quatre ans au niveau suisse. Au tour du PDC Jura de s’y mettre. /fq

Partager
Link
Météo