Le PLRJ fait les frais de sa stratégie politique

Le réveil est rude ce lundi pour le PLRJ qui voyait une bonne affaire dans l’alliance conclue avec l’UDC pour ces élections fédérales. La désillusion est cruelle. Avec 12,1%, le parti radical a bien failli se retrouver derrière le PCSI qui le talonne à un dixième de point.
Et pourtant des voix s’étaient élevées contre l’apparentement du PLRJ avec les démocrates du centre, à l'instar du conseiller communal de Porrentruy, Gabriel Voirol. Il est déçu qu’aucun radical n’ait été élu à Berne, mais il estime aussi que le parti radical doit pouvoir puiser sa force lui-même dans les valeurs qu’il entend défendre. Selon lui, la politique ne doit pas se faire sur la base de simples calculs mathématiques et d’ajouter qu’on ne peut pas faire de la politique à court terme. Pour Gabriel Voirol, voter pour un parti, c’est aussi connaitre les valeurs qu’il prône. La réforme engagée il y a quelques années au sein du PLRJ n’est pas terminée et le comité directeur doit poursuivre son travail de fond. /gk
Partager
Link
Météo