Jugement du tribunal correctionnel à Porrentruy

Un jeune jurassien d’origine portugaise écope de 18 mois d’emprisonnement avec sursis pendant 3 ans. A cela s’ajoute une amende de 600 francs et les frais de justice.

Il a été reconnu coupable d’infractions graves à la loi sur les stupéfiants. La justice lui reproche d’avoir acheté et vendu de la cocaïne et de la marijuana. Les faits se sont produits entre 2007 et 2008 à Delémont.

De plus il a été condamné pour séquestration et injures dans le cadre de violences conjugales. Précisons que dans ce volet de l’affaire plusieurs chefs d’accusation ont été abandonnés faute de preuve.

Compte rendu d’audience Patrick Buchwalder

Comme l’a expliqué le Président du tribunal correctionnel, sans preuves tangibles la justice n’a pas les moyens de prononcer une condamnation, même si elle comprend les frustrations que ça engendre envers les victimes.

Ce verdict ne met donc pas en cause le statut de victime de la plaignante dans cette affaire, juste que les preuves manques pour certaines infractions. De plus, le délai de dépôt de plaintes n’a pas été respecté pour plusieurs délits. Voilà pour le volet des violences conjugales.

Pour les infractions à la loi sur les STUP, seul les quantités de drogues vendues posaient problèmes. La justice a tranché et pour elle ce sont 23,7 gr de cocaïne pure que le jeune homme a vendu. Largement au-dessus du cas grave chiffré à 18 grammes.

En fin d’audience Pascal Chappuis, qui présidait pour la première fois le tribunal correctionnel, a essayé de détendre l’atmosphère par quelques jeux de mots. A voir la réaction de l’assistance il semblerait qu’il y soit parvenu. /pb

Partager
Link
Météo