Pornogate: le Bureau du Parlement botte en touche

Suite à la requête du groupe CS-POP-Verts, le Bureau du Parlement s'est réuni en séance extraordinaire hier afin d'examiner s'il lui appartenait de donner suite au classement par le Ministère public de la dénonciation administrative de Christophe Schaffter. Une dénonciation portant sur une possible violation de la séparation des pouvoirs.
 
Une majorité du Bureau a décidé de ne pas entrer en matière sur cette requête. Elle considère que ce dossier a fait l'objet d'un traitement satisfaisant. La majorité note aussi que la possibilité est laissée à chaque membre du Parlement de déposer une intervention sur cette question.
 
A noter que le Parlement devra vraisemblablement se prononcer sur ce dossier, puisqu’une motion interne sera déposée à cet effet la semaine prochaine par le radical Serge Vifian. /fq
Partager
Link
Météo