Pour éviter les accidents dans les pâturages

Les vaches mères et les promeneurs ne font pas toujours bon ménage. Des accidents surviennent parfois dans les pâturages ou aux abords. S’ils restent rares, ils n’en sont pas moins dangereux voire mortels comme ce fut le cas dans le Jura dernièrement.
 
Le service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA) a présenté un exposé sur ce thème vendredi à la halle des expositions de Delémont lors de l’assemblée régionale annuelle de Vache mère Suisse.
Ingénieur agronome au SPAA, Vincent Gremaud a expliqué que «plusieurs données ont changé ces dernières années. La connaissance des gens envers le bovin a diminué, les troupeaux sont devenus plus grands, les vaches mères ont un instinct maternel de protection, enfin, la problématique des chiens n'arrange rien. Certains ont un comportement inadéquat et cela est pris par le troupeau comme une agression.»

 
Passer son chemin, tranquillement
 
Le promeneur est invité à adopter une attitude calme lorsqu’il traverse un pâturage dans lequel se trouve du bétail. «Il faut essayer de contourner le troupeau, rester calme, ne pas crier et ne pas regarder les bêtes dans les yeux» explique Vincent Gremaud.

 
La traversée des routes
 
D’autres problèmes, peut-être les plus dangereux, peuvent survenir lorsque le bétail traverse la chaussée. Vincent Gremaud recommande aux agriculteurs de prendre toutes les précautions possibles: «L’idéal est de faire un barrage avec du personnel humain. Si cela n’est pas possible, il faut tirer un fil en travers de la route mais avec un ruban voyant qui se déchire facilement. Il faut signaler l’évènement au moyen de panneaux installés en amont, enfin le moment où l’on barre la route doit être très court». /clo
Partager
Link
Météo