Chemins de fer: l’AIJ soutient un projet ZEB

Dans la perspective de l’examen parlementaire du dossier ZEB (développement des grands projets ferroviaires) et dans l’intérêt de la région, l’Assemblée interjurassienne souhaite que le Parlement fédéral revendique l'intégration et le financement dans le projet ZEB de toutes les options d'extension, en particulier de l'amélioration de la ligne du Jura entre Bâle et Neuchâtel via Delémont ainsi que des mises à double voie, dont le tunnel de Gléresse. Ces options concernent des projets vitaux pour la performance du réseau ferroviaire de l’Arc jurassien et sont donc essentielles au développement de la région.

Se fondant sur sa Déclaration No 18 «Pour un projet ZEB avec les options d’extension de la région interjurassienne» adoptée à l’unanimité de ses membres, l’AIJ interpelle en ce sens les acteurs politiques, notamment les parlementaires fédéraux du canton de Berne et de la République et Canton du Jura. L’AIJ rappelle que les gouvernements des cantons de Berne et du Jura soutiennent également ces options d’extension. La cadence à la demi-heure sur l'axe Bienne-Delémont-Bâle a été votée comme telle en 1987 par le peuple et les cantons. Cette amélioration avait déjà fait l'objet d'un report décidé en 1993 sous la promesse qu'elle viendrait rapidement dans une 2ème étape de Rail 2000. Le Conseil fédéral reconnaît aujourd’hui à nouveau la justesse de cette demande et l'a formalisée dans une option d'extension, mais sans en prévoir le financement, ce qui pourrait repousser leur concrétisation au-delà de 2030. /rc

Partager
Link
Météo