L'industrie horlogère suisse devrait tenir le coup face à la crise

La crise financière n’épargne pas l’industrie horlogère suisse. Depuis le mois de mai, les exportations ont enregistré une inexorable baisse, ponctuée toutefois par une remontée anecdotique en septembre. La Fédération horlogère reconnait une corrélation entre le ralentissement conjoncturel et la baisse des ventes à l’étranger. Mais une grande partie des entreprises de la branche bénéficient aujourd’hui de bases solides. L’industrie horlogère pourra passer ces turbulences sans trop de dégâts, selon le président de la FH. Les segments luxe et entrée de gamme se comportent très bien et les perspectives restent réjouissantes, notamment en Asie. /fr

Partager
Link

Galerie photos liée

14.11.2009
Météo