La ligne Delle-Belfort fait causer

Ce n’est pas encore une épine dans le pied, mais ça y ressemble fort. La première des 4 séances de concertation mise sur pied en France dans le cadre de la réactivation de la ligne ferroviaire Belfort-Bienne, cette séance a suscité jeudi soir un large débat sur l’emplacement de l’une des six haltes prévues sur les 22 km de voie ferrée qui sépare Delle de Belfort.
 
Les habitants de Bourogne ont tout simplement expliqué aux représentants de Réseau Ferré de France qu’ils trouvaient anormal que leur village, qui compte 2000 habitants, soit le seul du tracé à ne pas avoir de gare. De surcroit, ils ont rappelé que la ligne ferroviaire passe dans leur village à proximité de plusieurs cuves de GPL, un site classé Seveso, ce qui n’est pas sans poser quelques soucis de sécurité. La délocalisation de ce site permettrait de résoudre le problème et créer une gare à Bourogne à proximité des deux zones d’activités qui existent.
 
Du côté de RFF, on se défend de vouloir s’immiscer dans un problème qui dépasse de loin la réactivation d’une ligne de chemin de fer. Il faut compter avec les autres institutions et collectivités en charge du dossier. Pour les habitants de Bourogne, Réseau Ferré de France a désormais tout en main pour démontrer tout l’intérêt de faire déplacer les citernes de GPL et d’installer une gare dans leur localité, une garantie à leurs yeux de potentiel de développement économique pour la nouvelle ligne ferroviaire. /gkl
Partager
Link
Météo