Un non-lieu dans l'affaire de la colonie de vacances

L’affaire de mœurs qui avait secoué la colonie de vacances de la Vallée de Tavannes débouche sur un non-lieu. Un jeune garçon d’une dizaine d’années avait été suspecté d’avoir pratiqué des actes d'ordre sexuel sur deux de ses camarades masculins lors d’un camp cet été à Vercorin, dans le Valais.
 
«Aucun élément permettant de retenir une contrainte quelconque n’est apparu» lors de l’enquête menée par le Tribunal des mineurs du Jura bernois. Un non lieu a donc été prononcé. Le tribunal souligne par ailleurs que le battage médiatique a «considérablement compliqué la tâche des autorités».
 
L’instance judiciaire parle également de «véritable mise au pilori» des personnes concernées qui comporte «un effet traumatisant» pour des enfants. /fco
Partager
Link
Météo