Le voisin de l'Inter ne peut pas recourir

Le recours du voisin qui s’opposait à la rénovation de la Salle de l’Inter à Porrentruy est déclaré irrecevable par le Tribunal cantonal. La Cour administrative considère que l'intéressé, qui se plaint uniquement de l'esthétisme de la cage de scène, n'a pas qualité pour recourir. Elle relève par ailleurs que même si l'on entre en matière sur le fond, il se justifie dans le cas d'espèce d'octroyer des dérogations au règlement communal sur les constructions, vu la fonction particulière que le bâtiment de l'Inter sera appelé à remplir.
 
 
 
"Une bataille perdue, mais pas la guerre"
 
 
Contacté par notre rédaction, le recourant, Arnaud Bédat, affirme qu'il a perdu une bataille, mais pas la guerre. Il se laisse du temps pour réfléchir à un recours au Tribunal fédéral. Il souhaite notamment sonder son partenaire financier, Franz Weber, ainsi que ses soutiens locaux. Arnaud Bédat estime que "lorsque c'est le Service jurassien de l'aménagement du territoire qui fait recours, on lui donne raison, mais lorsque c'est un citoyen, on le retoque."  /comm+sju+lba
Partager
Link

Galerie photos liée

13.09.2014
Météo