C'est la rentrée pour les députés

Une rentrée parlementaire très chargée pour les députés jurassiens. La séance qui aura lieu ce mercredi au Parlement sera exceptionnelle par sa longueur.
 
Pas moins de 51 points figurent à l’ordre du jour et le bureau du législatif a décidé d’en traiter un maximum.
 
Conséquence, une pause de midi réduite à une heure avec repas sur place et une fin de séance programmée vers 18h30. A l’origine de cette séance marathon, le fait qu’il n’y ait pas eu de séance de réserve planifiée fin août comme les années précédentes et surtout une activité parlementaire très chargée.
 
Pléthore de dossiers
 
D’habitude, en cas de surabondance de travail, le bureau du Parlement bénéficie en effet d’une séance de réserve ou en prévoit une supplémentaire avant la fin de l’année pour traiter l’ensemble des textes qui lui sont présentés. Mais il a été impossible cette fois de trouver une solution qui satisfasse les groupes parlementaires dans un délai raisonnable.
 
Trois points ont déjà été reportés à des séances ultérieures, en l’occurrence des motions, ce qui fera déjà trois débats de moins dans une journée qui sera bien longue.
 
Plusieurs textes législatifs à l'ordre du jour
 
Hormis les questions orales, le Parlement devra débattre d’une motion interne déposée par le parti radical et qui demande une modification de l’arrêté fixant les indemnités parlementaires avec pour objectif une diminution des dépenses de l’Etat.
 
Autres objets importants, la nouvelle loi sur la pêche qui avait été présentée au début de l’année par les autorités tout comme celle sur la Caisse de Pensions annoncée avant les vacances et dont l’objectif est d’assainir l’institution qui souffre de problèmes financiers.
 
Les députés auront aussi à se prononcer sur la révision de la loi sur le Service d’incendie et de secours qui vise à résoudre là aussi les problèmes de financement auxquels sont confrontés les corps de sapeurs-pompiers depuis plusieurs années.
 
Motions et postulats
 
Egalement au programme, 13 motions et postulats. L’exécutif propose d’en rejeter 4, les autres sont acceptées, parfois sous forme de postulat moins contraignant. Il sera notamment question de la protection contre la fumée passive, du bioéthanol, des abus sur internet, du nucléaire et des impôts versés à l’Eglise.
 
Et si la séance de mercredi ne suffit pas pour traiter l’ensemble des objets soumis aux députés, une séance supplémentaire pourrait être ajoutée au début du mois de novembre.
 
Pour rappel, la séance du Parlement jurassien peut être suivie en direct en vidéo sur notre site internet. /gk
Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo