Il n’y aura pas de délégué à l’intégration et de lutte contre le racisme dans le Jura

Le Parlement a rejeté ce matin par 30 contre 24 un postulat du groupe CS-POP-Verts qui aurait voulu que soit étudiée la séparation des fonctions administratives du Service de l’état-civil qui assume la police des habitants et l’intégration des étrangers. Le postulat proposait également la création d’une fonction de délégué à l’intégration et de lutte contre le racisme. Les auteurs du postulat ont indiqué à ce sujet que le Jura était le seul canton romand à ne pas voir de délégué en la matière.

Pour sa part, le Gouvernement par la voix du Ministre Michel Probst a rappelé qu’en 2002, un bureau de l’intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme a été créé dans le Jura. Il existe aussi une Commission cantonale de l’intégration à laquelle participent de nombreux intervenants comme l’AJADA par exemple. L’exécutif estime que la solution mise en œuvre répond globalement aux besoins existants dans le canton, raison pour laquelle il a demandé le rejet du postulat. /gk

Partager
Link
Météo