Des voix ajoulotes s’élèvent contre la révision du Plan hospitalier

Le Docteur Philippe Wacker a tiré la sonnette d’alarme contre la modification du plan hospitalier. Il a envoyé un message aux maires et à la population d’Ajoie et du Clos du Doubs pour dénoncer la révision prévue.

Pour rappel, le 5 décembre, l’Hôpital du Jura et le canton informait la population des réformes qui seraient proposées au Parlement. Il est notamment question de regrouper les services de médecine aigüe à Delémont, et de regrouper les prestations orthopédiques à Porrentruy.

Le Docteur Philippe Wacker estime, par exemple, que le transfert du service de médecine à Delémont met en péril le site de Porrentruy. Il pense également que cette réorganisation diminuerait la sécurité sanitaire. Il propose un plan avec quatre modules pour Porrentruy: Le premier comprend la création d’une ambulance médicalisée SMUR, c’est-à-dire avec un médecin à bord. Le deuxième, le maintien et la réforme d’un service d’urgence multidisciplinaire. Troisièmement, le maintien du service de soins continus et d’une chambre de réanimation. Finalement le maintien d’une petite unité de médecine avec une quinzaine de lits à proximité du service d’urgence.

Pour le directeur général de l’Hôpital du Jura Laurent Christe, ces attaques sont infondées. Les regroupements des services amèneront une meilleure prise en charge des patients. En ce qui concerne les ambulances SMUR, il s’agit d’un leurre puisque le personnel ambulancier actuel est tout à fait bien formé tandis que, à titre de comparaison, les médecins qui sont à bord des SMUR dans d’autres cantons sont des médecins assistants.

Suite au message de Philippe Wacker, les maires d’Ajoie et du Clos-du-Doubs ont sollicité le Gouvernement jurassien pour qu’il s’explique sur le sujet. L’exécutif a annoncé il y a quelques jours une réunion qui se tiendra en début d’année prochaine. Il partage l’avis de Laurent Christe, un avis disponible sur le http://www.jura.ch/ /lc

Partager
Link
Météo