Des éoliennes à la Chaux-des-Breuleux ?

Un courrier un peu spécial dans les boîtes aux lettres de la Chaux-des-Breuleux. Les habitants ont reçu un document pour leur expliquer que des éoliennes pourraient pousser sur les hauteurs de leur commune.

«J’aime trop ce coin de pays pour ne rien dire…» Voilà la motivation du citoyen qui a rempli les boîtes aux lettres de la Chaux-des-Breuleux. Son but est de sensibiliser les habitants du village. Il a créé un dossier sur le projet éolien qui pourrait voir le jour sur les hauteurs du Chaumont.
 

Un dossier de douze pages

Dans ce document, on découvre des cartes qui précisent où seraient implantés les cinq mâts, sur la crête entre le hameau du Chaumont et le Roselet. Mais il y a surtout des photomontages qui montrent plusieurs vues depuis le village de la Chaux. Elles permettent de réaliser comment le paysage serait changé avec l’arrivée d’éoliennes dans ce secteur. L’auteur du dossier conclut avec quelques informations générales à propos des éoliennes car pour lui, «toutes les Franches-Montagnes sont en danger».
 

Pas pour tout de suite

Du côté des autorités, on sait que des éoliennes pourraient pousser sur cette crête mais, pour elles, c’est encore de la musique d’avenir. Le site de la Chaux est classé comme «potentiellement intéressant» dans le plan directeur cantonal. «Officiellement, c’est tout ce qu’il y a», explique le maire du village, Pierre Chapatte. Mais il nous a aussi confié que deux promoteurs s’étaient approchés des agriculteurs du village pour négocier des portions de terrains. La commune leur a donné un conseil très clair: «ne rien signer !».
 

Décision au Parlement

Alors, des éoliennes peuvent-elles, oui ou non, pousser sur cette crête ? Francis Jeannottat, le délégué à l’énergie du canton, souligne que la décision revient au Parlement. Pour le moment, seuls les sites désignés comme prioritaires par le plan directeur sont développés. Pour la suite, c’est le législatif qui décidera, certainement aux alentours de début 2012, sur quels sites potentiellement intéressants des éoliennes pourraient être construites.

Francis Jeannottat ne cache pas que ce sont des dossiers difficiles à gérer et qu’il ressent une certaine pression de la part des promoteurs qui cherchent à obtenir le soutien du canton.
 

Plus fort ensemble

Pour le maire de la Chaux-des-Breuleux, la solution serait d’avoir une politique à plus large échelle, au niveau du district des Franches-Montagnes. «Dans ce domaine en tout cas, la fusion en une commune unique pourrait aider», selon lui. Pierre Chapatte a aussi le sentiment que les promoteurs cherchent à accélérer les choses, à signer des contrats avant qu’une éventuelle commune unique voit le jour, avant qu’il y ait un interlocuteur de taille avec qui il faudra négocier. /sbo

Partager
Link

Galerie photos liée

21.08.2013
Météo