Traçabilité des abeilles en question

Le PS interpelle le Gouvernement sur les pratiques apicoles dans le canton du Jura. Le groupe parlementaire socialiste s’interroge sur la traçabilité des abeilles importées. Dans une question écrite, il souhaite savoir comment les colonies venant de l’étranger sont tracées. Les questions de contrôles sanitaires et de respect des mises en quarantaine sont aussi soulevées.
 

La loque dans la Baroche

Les socialistes mettent le doigt sur les pratiques d’un apiculteur ajoulot qui importe des abeilles depuis 2009. Il a massivement augmenté ses activités cette année pour devenir une plaque tournante de la distribution à travers toute la Suisse romande. La députation du PS s’inquiète de la traçabilité, jugée floue, des insectes introduits en Suisse. L’apiculteur en question aurait perdu une partie des abeilles importées. De quoi fragiliser encore davantage les colonies indigènes.

Le sujet est sensible. En septembre, le journal officiel signalait un cas de loque américaine. L’apparition de ce parasite ravageur pour les abeilles a nécessité la mise en place d’une zone d’interdiction dans la Baroche.

Au niveau national, la question de la traçabilité lors d’importations est un sujet de préoccupation. L’Association suisse des Vétérinaires cantonaux étudie le moyen d’améliorer la situation, peut-on lire dans la dernière édition de la Revue Suisse d’Apiculture. /rce
Partager
Link
Météo