Stop aux violences gratuites

Il faut enrayer les violences gratuites qui ont lieu dans le canton du Jura. Le député PCSI Frédéric Lovis a profité de l’heure des questions orales mercredi au Parlement pour évoquer ce phénomène qui refait surface dans la région. Des jeunes sont passés à tabac par des bandes, parfois sans raison, notamment lors de fêtes. Frédéric Lovis estime que le canton doit agir pour que cessent ces violences trop peu dénoncées par peur de représailles mais aussi parce que le nouveau code pénal rend les procédures plus compliquées.
 
Le ministre de la police et de la justice Charles Juillard a répondu que le canton ne minimisait pas cette problématique. Il a aussi précisé que sans plainte des parties lésées, l’appareil judiciaire ne peut pas se mettre en marche. Charles Juillard n’a pas caché que la nouvelle procédure immobilise deux agents durant plusieurs heures pour chaque cas. Il n’exclut pas de devoir augmenter les effectifs. /clo
Partager
Link
Météo