HarmoS et la convention scolaire romande ratifiés par le Parlement jurassien

Les députés jurassiens ont largement accepté ce matin l’accord intercantonal sur l’harmonisation de la scolarité obligatoire et la convention scolaire romande qui leur étaient soumis ce matin. Les réformes envisagées ont été soutenues par les députés. Seul l’UDC s’est élevé contre de nombreux points proposés dans le concordat comme par exemple l’obligation de la scolarité dès 4 ans. L’UDC a d’ailleurs réclamé le référendum obligatoire afin que les parents puissent s’exprimer à ce sujet. Un argument balayé par le député popiste Rémy Meury, également secrétaire du Syndicat des Enseignants Jurassiens, qui a rappelé que 98% des parents d’élèves sont en faveur de l’accord HarmoS.

Au sujet d’un éventuel référendum obligatoire, le Gouvernement jurassien par la voix d’Elisabeth Baume-Schneider a clairement demandé au Parlement de ne pas entrer en matière. Que l’UDC prenne ses responsabilités et récolte elle-même les signatures si elle le veut a déclaré la Ministre de la Formation. Elle a aussi voulu rassurer certains députés qui craignaient de mauvaises surprises lors de la mise en application d’HarmoS dans le Jura, un accord déjà accepté dans 5 cantons. Il n’y aura pas de nivellement par le bas et l’introduction de l’anglais plus tôt dans la scolarité ne se fera pas au détriment d’autres matières. Les quelques réserves et critiques émises par les élus seront traitées lors de l’introduction de l’accord intercantonal au sein de l’école jurassienne.

Au final, l’accord HarmoS et la convention scolaire romande ont été entérinés à une très large majorité. Le référendum obligatoire n’a recueilli que les 3 voix de l’UDC.

Partager
Link
Météo