La H18, faute d’y rouler, on en discute

Les travaux relatifs à l’éboulement du tunnel de la Roche prennent plus de temps que prévu, les discussions aussi.

La réouverture de la H18 a été évoquée à plusieurs reprises ce matin lors des questions orales.

 
Le député PDC de Lajoux, Jean-Louis Berberat s’inquiète du trafic qui circule désormais sur l’itinéraire de déviation. Le gabarit de la route Glovelier-Saulcy-Lajoux n’est –selon lui – pas adapté à ce type de trafic. Le député note également des dépassements périlleux sur ce tronçon. Il demande donc à la police de faire plus de prévention, mais sans passer par une répression excessive. Selon lui, en six jours, ce sont quatre radars au moins qui ont été mis en place sur la commune de Lajoux. C’est trop.

Pour le Ministre de la police, Charles Juillard, le gouvernement fait déjà beaucoup de prévention sur ce tronçon. Cependant, pour les chauffards, des mesures doivent être prises, d’où la mise en place de radars.

 
Autre député franc-montagnard PDC à s’être exprimé au sujet de la H18: Gabriel Willemin qui s’insurge contre les nouveaux retards pris pour la réouverture du tronçon. C’est "intolérable" - a-t-il déclaré ce matin - "que le principal axe routier qui relie les Franches-Monatgnes au reste du canton soit fermé pendant si longtemps".

Gabriel Willemin s’inquiète des pertes économiques des commerces de la région. Il demande donc pourquoi les équipes ne travaillent pas 24h sur 24h sur le site comme promis aux communes.

Selon lui, «à chantier exceptionnel, mesures exceptionnelles».

 
Le Ministre de l’équipement Laurent Schaffter n’a pas pris de gants dans sa réponse. Il estime que cette intervention a des relents électoralistes. Il invite le député à se rendre sur les lieux pour voir la difficulté des travaux. Selon lui, le canton fait le maximum dans ce dossier. /fq
Partager
Link
Météo