Exportations horlogères: le luxe est touché

Les exportations de l'industrie horlogère suisse subissent la crise de plein fouet. Elles ont accusé au mois de mars un recul encore plus accentué qu'au début de l'année. Par rapport au même mois de l'année précédente, les ventes à l'étranger ont diminué de 26,5%. Et pour la première fois, depuis cinq ans, la variation sur une année s'est inversée au mois de mars. Elle est tombée dans le négatif :-1,6%.
 
Autre phénomène inquiétant, le segment du luxe - jusqu’ici relativement épargné par la crise - plonge à son tour. En mars, la baisse s’est surtout focalisée sur le segment de prix les plus élevés. Les montres entre 500 et 3'000 francs sont restées dans des taux très négatifs. Elles sont rejointes par les montres de plus 3000 francs qui avaient jusqu’ici résisté à la mauvaise conjoncture.
 
La situation s’est révélée difficile sur la quasi-totalité des marchés. Aux Etats-Unis, les exportations se sont écroulées de près de 50%. En Asie, la diminution dépasse souvent les 30%. Aux Emirats arabes unis, la baisse approche les 60%. /fq
Partager
Link
Météo