Des retenues hydroélectriques coordonnées pour le bien des poissons

C’est la fin d’un long serpent de mer. Des solutions ont enfin été trouvées pour limiter l’impact négatif des exploitations hydroélectriques au fil du Doubs.
 
La faune et la flore souffraient en effet des lâchers d’eau effectués par les différentes retenues situés le long du parcours de la rivière franco-suisse.
 
Les mesures proposent de coordonner les exploitations hydroélectriques au fil du Doubs. Cela devrait permettre d’éviter des hausses du niveau de l’eau de 80 cm, comme cela pouvait être le cas auparavant.
 
Le dossier était épineux, il réunissait des acteurs de deux pays, deux cantons, Jura et Neuchâtel, et trois concessionnaires différents. /ts
Partager
Link
Météo