Dompter l’énergie du Doubs pour en faire de l’électricité

Deuxième volet, aujourd’hui, de notre série sur les anciennes activités qui faisaient autrefois la richesse et la réputation de la vallée du Doubs. Après les verriers la semaine passée, nous prenons la direction de la Goule, à quelques kilomètres du Noirmont.
 
C’est là que la première centrale hydroélectrique de la région est construite en 1893. L’usine voit le jour en face du Bief d’Etoz, au pied des rochers, en aval d’une retenue d’eau naturelle provoquée par un tremblement en terre au 14e siècle. L’électricité, produite grâce à la force du courant, sera livrée de Morteau en France voisine jusqu’à St-Imier.
 
À noter encore qu’aujourd’hui, la Goule reste la plus grande centrale hydraulique du Jura et du Jura bernois. La société des forces électriques de la Goule approvisionne en électricité environ 7'000 clients dans le vallon de St-Imier, Les Franches-Montagnes et les Brenets.
 
Il est possible de visiter l’usine : vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site www.lagoule.ch. /pc
Partager
Link
Météo