L'arme à l'arsenal, ce sera peut-être gratuit

Le soldat suisse pourrait bientôt déposer son arme d’ordonnance à l’arsenal gratuitement.
 
Les cantons ont salué le projet de révision des bases juridiques que le Département fédéral de la défense avait mis en consultation jusqu’à jeudi. Le canton de Genève a introduit ce système il y a un an et demi avec un succès mitigé.
 
Le document renforce aussi les mesures de sécurité: une recrue jugée dangereuse devrait obligatoirement déposer son arme à l’arsenal. Un point de vue partagé par le colonel retraité jurassien Hervé de Weck qui juge le projet raisonnable.
 
Le Gouvernement jurassien adhère
 
Le Gouvernement jurassien a salué ce projet fédéral. Le ministre de la police Charles Juillard précise qu’il a fait part d’un bémol dans sa réponse à la Confédération. Il ne souhaite pas que le financement se fasse sur le dos des cantons.
 
Claude Hêche attend plus
 
Autre position, celle du conseiller aux Etats jurassien Claude Hêche. Le socialiste est membre de la commission de la sécurité. Il parle lui d’un « tout petit pas » et estime que l’important est de prendre conscience des problèmes que posent les armes. /cl
Partager
Link
Météo